Projet pédagogique

L’établissement s’est fixé plusieurs objectifs

  1. Leur donner l’envie d’apprendre, susciter l’enthousiasme, nécessaire à l’apprentissage.
  2. Faire prendre conscience à chacun des enfants de sa richesse et de tout ce qu'il peut apporter à ceux qui l'entourent.
  3. Faire prendre conscience aux enfants de leur environnement, de la nature, de son importance, qu’ils peuvent agir dessus et comprendre qu’elle est riche d’enseignements.
  4. Leur donner les clés pour comprendre les cultures qui les entourent, les sensibiliser aux différences de chacun afin de créer de futurs adultes ouverts et tolérants.
  5. Leur permettre de développer leur autonomie, leur sens des responsabilités, leur créativité et leur sens du « travailler ensemble » afin de maximiser leurs chances d’intégration et d’adaptation dans leur vie d’adulte.

Une approche qui prend en compte les rythmes biologiques de l’enfant

Selon Hubert Montagner,[1] une journée d’apprentissage de l’enfant doit respecter ses besoins physiologiques et se partager entre temps pour apprendre, temps de veille et temps forts d’activités physiques et sportives.

 

Le temps libre des apprentissages :

  • De 9H30 à 11H00 / 11H30 en fonction de l’âge de l’enfant

Le temps de veille collectif :

  • A partir de 8H30 (il faut entre trente et soixante minutes pour que les enfants retrouvent un niveau de vigilance suffisamment élevé pour qu’ils puissent développer une attention, une réceptivité et une disponibilité optimales)
  • De 12H30 à 14H00 (dépression de la vigilance corticale)
  • Après 16H30

Les temps forts d’activités physiques et sportives :

  • De 16H00 à 17H00

Il est important de prendre en compte les enfants qui cumulent les déficits de sommeil et l’insécurité affective : les phénomènes précédemment décrits sont accentués chez les enfants qui ont des déficits cumulés de sommeil et des troubles du rythme veille-sommeil (ils se réveillent au cours de la nuit) et chez ceux qui vivent au quotidien dans l’insécurité affective, c’est-à-dire le sentiment d’être abandonnés, délaissés, ignorés, maltraités, en danger (ce sont souvent les mêmes). Ils présentent une particularité : leur vigilance et leurs capacités d’attention restent faibles entre 14H00 et 16H30, parfois dès la fin de la matinée. La majorité de ces enfants a des difficultés scolaires. La plupart sont dits en échec scolaire.

 

[1] Docteur ès-Sciences, Professeur des Université en retraite, ancien Directeur de Recherche à l’INSERM. Extrait de son article sur les rythmes scolaires posté sur le site www.cafepedagogique.net


L’élève, ses besoins et ses possibilités

Privilégier l’élève, ses besoins et ses possibilités grâce à :

  • Une structure à petits effectifs (classe unique, multi-niveaux)
  • Une pédagogie individualisée
  • Une pédagogie diversifiée
  • Une pédagogie différenciée

C’est un établissement qui propose une pédagogie adaptée à chaque élève dans un environnement à la fois protecteur et stimulant.

 

L'équipe pédagogique est formée pour prendre en charge les enfants sans la crainte de l'enfant "différent" de par son parcours, ses difficultés...

 

La classe, avec un maximum de 20 enfants, est à taille humaine.

 

Les effectifs réduits sont une des particularités de l’école qui propose ainsi un environnement sécurisant pour un apprentissage serein.


Une pédagogie individualisée adaptée aux besoins et à la nature de chaque enfant

L’objectif est de faire progresser l’élève à son rythme en valorisant ses points forts.

 

L’école souhaite une mixité dans les profils au sein de chaque classe afin que les enfants s’enrichissent et s’entraident mutuellement. Il s’agit d’instaurer un esprit coopératif.

 

La liberté des choix pédagogiques est une nécessité pour permettre aux accompagnateurs d’adapter au mieux leurs approches éducatives auprès de chacun des jeunes.

 

L'accompagnateur doit avoir une culture pédagogique confirmée.


Une pédagogie diversifiée pour favoriser l'autonomie, l'adaptation, la responsabilisation et la collaboration

Grâce à des ateliers pédagogiques (apprentissages fondamentaux, expression orale ou corporelle, art plastiques, cuisine, jardinage…).

 

Le développement des apprentissages de l’élève et l’amélioration de ses capacités de communication sont encouragés par des contenus pédagogiques diversifiés et complémentaires.

 

L'acquisition des fondamentaux se fait en salle de classe (en individuel ou en groupe), dans la nature, mais aussi en ateliers sportifs et artistiques variés.

Les différentes pédagogies utilisées

  • La méthode Montessori, pour les apprentissages des plus petits et ceux ayant besoin de reprendre les bases fondamentales,
  • La méthode Freinet, pour aider les plus grands à révéler le meilleur d’eux-mêmes,
  • La classe dehors, pour se mouvoir, éveiller ses sens, avoir un lieu d'imagination et d'expression, avoir un livre ouvert sur la connaissance, un espace pour agir et un espace de développement d'une culture scientifique,
  • Et la pédagogie institutionnelle, pour le « vivre ensemble » et le cadre démocratique.

Les outils et pédagogies qui viendront en renfort selon les besoins de chaque enfant

  • Les intelligences multiples, pour la prise en compte des intelligences de chacun,
  • La cartographie mentale, pour visualiser le cours autrement, sous forme de dessin,
  • La méthode Borel Maisonny, pour l’apprentissage de la lecture par le geste,
  • La méthode Feuerstein, pour apprendre à apprendre chez tous ceux qui présentent des difficultés intellectuelles et ainsi leur permettre de faire face de manière autonome aux différents évènements auxquels ils seront confrontés.

Sur la durée de la scolarisation, nous respecterons le socle commun des connaissances et des compétences de l’Education Nationale, tout en honorant le rythme et les capacités de chaque enfant.

 


Une pédagogie différenciée pour développer la créativité, la conscience de son environnement, la coopération et favoriser l'accès aux apprentissages de base autrement

Les ateliers de l’après-midi seront encadrés par une équipe de bénévoles (parents, professionnels) qui interviendra aux côtés du (ou des) accompagnateur(s).

 

L'accompagnateur, de son côté, pourra prendre un élève en binôme et profiter de ce temps pour approfondir tel ou tel point que ce dernier n'aura pas compris.

Le Jeu de Peindre

La pratique du Jeu de Peindre - méthode Stern, se fait lors d’un atelier vivant où chacun apporte à l'autre. Chacun y trouve un moment et un espace pour s'accomplir en toute sérénité. Dans un environnement respectueux de chacun, sans concurrent, sans esprit de compétition et sans la nécessité de se justifier, chacun peut éclore et laisser s'exprimer un contenu longuement accumulé, c'est ce qu'Arno Stern appelle la Formulation. La découverte de cette partie enfouie libère, épanouit, construit et stabilise durablement en permettant de renouer avec sa véritable personnalité. Il s'agit d'une véritable mémoire organique qui s'exprime ici ;  elle est désormais avérée par les nouvelles neurosciences.

La musique

Elle permettra de travailler les éléments suivants :

  • L’oreille : reconnaissance d’instruments, de tessitures, de nuances…
  • Le lien à l’autre, par l’écoute d’autrui, le chant choral et la création d’œuvres instrumentales collectives
  • La créativité, au travers de l’improvisation vocale et instrumentale et de la construction et la mise en place d’œuvres collectives
  • L’attention : respect du tempo, respect de la consigne…
  • Le schéma corporel, avec le travail sur la voix et autour des percussions corporelles
  • La culture, en écoutant et étudiant des œuvres de toutes époques et de tous pays

Le jardinage et connaissance de la terre mère

Pour :

  • Manipuler, observer, toucher, sentir et ainsi être acteur de l’environnement
  • Préparer la terre, récolter les graines puis semer pour ensuite arroser les plantes dans le but d’avoir un jardin floral ou un potager et de comprendre les différents cycles de la vie
  • Manipuler la matière
  • Apprendre à utiliser les outils
  • Etre capable d’autonomie dans ce domaine
  • Comprendre les écosystèmes et en quoi l’homme peut influer sur son milieu.

La cuisine

Pour manipuler, devenir autonome, donner du sens aux mathématiques et à la lecture.

Le théâtre

Pour la diction, la mémorisation, le plaisir de jouer, le lien à l’autre, l’assurance de soi, la découverte du schéma corporel, l’imagination et la socialisation.

L’expression corporelle

Quant à l’expression corporelle, à la motricité et la relaxation, un temps leur sera consacré quotidiennement, à différents moments de la journée.

Ces temps permettront aux jeunes de mieux appréhender leurs schémas corporels et leur coordination, exercer leur créativité, entrer en lien avec l’autre et pouvoir trouver des moyens « intérieurs » pour mieux se concentrer.

La découverte du monde et des cultures

Des intervenants extérieurs viendront parler de leurs pays d’origine, de leur culture, de leur histoire… Ce sera une autre façon d’apprendre et de comprendre la planète et ses occupants.

Le sport et les jeux coopératifs

Des possibilités seront offertes aux élèves afin de les aider à mieux connaitre et maitriser leurs corps, à développer leur socialisation par le respect des règles des sports collectifs, des jeux en équipe…


L'organisation spatiale et temporelle

Le cadre spatial et temporel de la classe est avant tout mis en place pour assurer à l'élève des conditions d'apprentissage sécurisantes et lui permettre ainsi d'être dans les meilleures conditions possibles pour apprendre.

L'organisation spatiale

Au sein de l’école, l’organisation de l’espace est capitale et le rangement rassurant.

Les deux classes seront divisées plusieurs espaces qui seront utilisés individuellement (quand un élève a besoin de se retrouver seul) ou en groupe :

  • Coin rassemblement. Espace de communication collective, de mise en vie des rituels de rentrée en classe, etc. Pour cela les enfants se retrouveront autour d’un cercle
  • Espace de travail. Chaque enfant aura un espace où il pourra ranger son matériel. Il pourra également travailler au sol, si nécessaire ou en mouvement. Le matériel pédagogique sera disposé en différents espaces en fonction des matières : langage, mathématiques, vie sensorielle, vie pratique, botanique…
  • Coin bibliothèque. Espace destiné à la lecture individuelle ou collective, à l’écoute d’histoires.
  • Coin jeux. Espace destiné à la pratique d’activités ludiques. Puzzle, jeux de construction, dessin, etc…
  • Espace multi-sensoriel pour les enfants qui ont besoin de se calmer et se recentrer
  • Espace de repos à l’intérieur et à l’extérieur pour les siestes
  • Espace pour les ateliers de l’après-midi

A l’extérieur, plusieurs espaces seront aussi proposés :

  • Devant les salles de classe : un jardin potager, un chemin sensoriel, un coin repos, un coin jeux
  • Sur le terrain autour : une aire de jeux pour les 3-8 ans, un terrain de sport, un préau, une cour pour les 8-12 ans

L'organisation temporelle

Les emplois du temps et les calendriers mis en place dans la classe ont pour fonction de permettre à l’enfant de se repérer dans le temps et d’organiser sa journée de travail. Ils permettent aussi à l’accompagnant d’organiser la répartition des différents temps d’apprentissage.

 

Plusieurs calendriers seront mis en place :

  • La poutre du temps Montessori : présente tous les jours de l’année et permet donc à l’enfant de prendre conscience du temps qui passe et de se préparer aux évènements marquants qui y seront notés. L’objectif est de fournir une vision d’ensemble d’une année, de manière linéaire.
  • Un calendrier de la semaine avec les événements marquants de celle-ci.

Et emplois du temps :

  • Un hebdomadaire collectif (référence de l’organisation de la classe) fait apparaître la répartition des différents moments d’apprentissage, de prise en charge extérieure des enfants. Cet emploi du temps collectif peut être amené à évoluer en fonction d’évènements ou de projets particuliers.
  • Un quotidien collectif (établi en référence à l’emploi du temps hebdomadaire) fait apparaitre et détaille les contenus des différents moments d’apprentissage. C’est cet emploi du temps quotidien qui fait l’objet du rituel collectif d’entrée en classe.
  • Un quotidien individuel qui permettra aux plus grands de visualiser leurs objectifs de la semaine en matière d'apprentissages.

La communication avec les enfants

Pour compléter, le recours à des pictogrammes ou autres outils de communication pourra être mis en place en fonction des besoins de chaque enfant.